Absence de bénéfice avéré d’une antibiothérapie après cholécystectomie

Copie de cholécystite aiguë_M Pocard

Aspect au scanner abdominal de cholécystite aiguë lithiasique

Publiée dans le prestigieux JAMA par l’équipe du Pr Marc Pocard (service de chirurgie digestive, Lariboisière), cette étude menée sur des patients après cholécystectomie démontre que prolonger une antibiothérapie après intervention chirurgicale ne permet pas de réduire significativement la survenue d’une infection post-opératoire ou autre complication.

Réalisée sous l’égide du FRENCH Study Group, l’étude clinique randomisée a été menée sur 414 patients opérés d’une cholécystite aiguë dans 17 centres médicaux français entre mai 2010 et août 2012. Durant leur hospitalisation, tous les patients ont reçu 3 fois par jour 2g d’amoxicilline et acide clavulanique avant et au moment de l’intervention. Les patients ont ensuite été répartis en deux groupes, l’un continuant de recevoir en post-opératoire et l’autre non le même traitement antibiotique durant 5 jours.

La conclusion de cette étude est qu’il est possible, sous certaines conditions, d’éviter une antibiothérapie prolongée en post-opératoire. Ceci permet de procéder à une meilleure logique de soins, d’en limiter les coûts et de contribuer à limiter la sélection de germes multirésistants.

Une publication d’importance qui est aussi le résultat d’un travail mené de longue date avec une très forte activité par le service de chirurgie digestive dans le domaine de la chirurgie d’urgence.

Plus de détails sur Réseau CHU, l’actualité des CHU