Avancées dans le diagnostic du syndrome de Sézary

cytometrie A Toubert-2

© Inserm

Des travaux de recherche menés à Saint-Louis ont identifié un marqueur tumoral spécifique des lymphocytes T circulants pour le syndrome de Sézary. Un résultat important qui permet un diagnostic fiable de la maladie aux premiers stades de son évolution.

Classé dans la catégorie des  lymphomes T cutanés agressifs, le syndrome de Sézary est caractérisé par une érythrodermie exfoliante, des adénopathies périphériques et des cellules lymphoïdes atypiques circulantes.

« Ce travail, associant à l’hôpital Saint-Louis le service de Dermatologie, le laboratoire d’Immunologie et les unités de recherche Inserm UMR 976 et UMR 1160, montre l’importance du marqueur CD158k dans le diagnostic du syndrome de Sézary. Ce nouveau marqueur bioclinique est d’autant plus précieux que la molécule CD158k va faire l’objet d’une thérapie ciblée par anticorps monoclonal dans le cadre d’un essai thérapeutique de phase I à la suite des travaux menés dans l’unité Inserm U976 en partenariat avec la firme Innate Pharma. » Pr Antoine Toubert, Pr Martine Bagot, Dr Armand Bensussan

Lire l’article