Avancées importantes dans le traitement du mélanome métastatique : bénéfice de survie par immunothérapie

Une équipe internationale comprenant des chercheurs de l’Institut de Cancérologie Gustave Roussy à Villejuif et de l’hôpital Saint-Louis (Pr Céleste Lebbé, Centre d’Onco-dermatologie) vient de publier dans la revue The New England Journal of Medicine les résultats d’un essai thérapeutique qui permet d’améliorer la survie de patients atteints d’un mélanome de stade très avancé.

Le mélanome est un cancer de la peau redoutable lorsqu’il est diagnostiqué à un stade avancé ou métastatique, car il n’existe pas de traitement efficace. Au stade métastatique, la survie des patients n’excède pas 9 mois dans la moitié des cas. Bien qu’il ne représente que 4% de l’ensemble des cancers de la peau, le mélanome est à l’origine de 80% des décès dus à ce type de tumeur.

Les essais thérapeutiques de cette étude multicentrique internationale ont été menés sur 676 patients atteints d’un mélanome métastatique. Les résultats montrent pour la première fois un allongement moyen de 4 mois de la survie des malades traités sous Ipilimumab.

Développé par Bristol-Myers Squibb, l’Ipilimumab est un anticorps monoclonal injecté par voie intraveineuse dont le mode d’action ne cible pas les cellules cancéreuses elles-mêmes mais stimule la réponse immunitaire dirigée contre les cellules malignes.

Plutôt bien tolérée, la molécule présente cependant des effets toxiques pouvant être extrêmement sévères chez 10 à 20% des patients. Quelques décès ont été observés. « Un prix à payer très cher » reconnaît le Pr Lebbé, qui estime néanmoins que « ces effets sont gérables par une équipe médicale informée (…) avec recours à la corticothérapie générale voire à des immunosuppresseurs pendant une durée limitée ».

Les résultats de cet essai clinique obtenus avec ce nouveau type de médicament demeurent très encourageants. Ils représentent une avancée majeure pour le traitement de ces malades en état d’échec thérapeutique, d’autant plus qu’il reste l’espoir d’obtenir un bénéfice plus grand lorsque le traitement sera administré plus tôt dans l’évolution de la maladie.

Source :

Hodi FS, O’Day SJ, McDermott DF, Weber RW, Sosman JA, Haanen JB, Gonzalez R, Robert C, Schadendorf D, Hassel JC, Akerley W, van den Eertwegh AJ, Lutzky J, Lorigan P, Vaubel JM, Linette GP, Hogg D, Ottensmeier CH, Lebbé C, Peschel C, Quirt I, Clark JI, Wolchok JD, Weber JS, Tian J, Yellin MJ, Nichol GM, Hoos A, Urba WJ. Improved survival with ipilimumab in patients with metastatic melanoma. The New England Journal of Medicine 2010 Aug 19;363(8):711-23.