Des cellules souches pour réparer le cœur

Salle de culture cellulaire du laboratoire de l'UMR 892 Centre de Recherche en Cancérologie Nantes - Angers.

L’Agence Nationale de Sécurité sanitaire des Médicaments (ANSM) a autorisé la production de progéniteurs cardiaques dérivés de cellules souches embryonnaires humaines à visée thérapeutique. Un procédé mis au point par le service de chirurgie cardiovasculaire et l’unité Inserm U-970 à l’hôpital européen Georges Pompidou (Pr Philippe Menasché) en partenariat avec l’unité de thérapie cellulaire – centre d’investigation clinique en biothérapies (CIC-BT) à l’hôpital Saint-Louis (Pr Jérôme Larghero / Dr Valérie Vanneaux).

Destinées à traiter des patients souffrant d’une insuffisance cardiaque grave, ces cellules sont implantées dans le cœur pour favoriser la régénération du tissu et la fonction de l’organe. Elles sont produites selon un processus reproductible et efficace autorisé par l’ANSM. Un résultat issu de longues années de recherche dont les premiers essais ont été menés sur des rongeurs et des primates pour en garantir la sécurité avant de passer prochainement aux essais cliniques chez l’homme.

Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue internationale European Heart Journal

En savoir plus en consultant le site de l’Inserm