Maladie d’Alzheimer : combattre la protéine tueuse

Neurones en cultureDes travaux de recherche de l’équipe du Pr Jacques Hugon à l’hôpital Lariboisière ont montré que le dosage d’une « enzyme tueuse », la protéine PKR, dans le liquide céphalo-rachidien de patients atteints de la maladie d’Alzheimer peut prédire l’évolution de la maladie. Des résultats qui suscitent l’espoir d’un nouveau traitement pour lutter contre cette protéine impliquée dans la mort des neurones, afin de ralentir le déclin cognitif lié à la maladie.

——————————————————————————————————————————————

Des travaux précédents (1) de l’équipe de recherche du Pr Jacques Hugon à l’hôpital Lariboisière avaient permis d’identifier une « enzyme tueuse », la protéine kinase R (PKR), dans le liquide céphalo-rachidien de certains patients atteints de la maladie d’Alzheimer, pouvant constituer un indicateur précoce de l’évolution de la maladie. Ces travaux ont fait l’objet d’un dépôt de brevet par l’AP-HP et d’une publication en mai 2012 dans la revue internationale Biological Psychiatry. en savoir plus

Des nouveaux résultats (2) montrent que la PKR, qui est impliquée dans le processus de destruction des neurones (comme l’apoptose ou mort programmée des neurones et le processus inflammatoire conduisant à la production de cytokines toxiques par les cellules gliales), intervient également dans la concentration de deux autres protéines responsables de la disparition progressive des neurones : la protéine Tau et la protéine amyloïde. Ces travaux menés sur les mêmes patients suivis pendant deux à trois ans, non seulement confirment que le dosage de la PKR dans le liquide céphalo-rachidien peut prédire l’évolution de la maladie, mais surtout, ils suscitent l’espoir d’un nouveau traitement – contre la PKR – pour ralentir le déclin cognitif et rallonger la vie des patients.

Actuellement, l’équipe hospitalo-universitaire et de recherche Inserm du Pr Jacques Hugon travaille avec l’industrie pharmaceutique sur la mise en oeuvre de thérapeutiques ciblées sur la protéine tueuse, avec l’espoir d’arriver à une application sur l’homme dans les prochaines années. Ces recherches seront aidées par la commercialisation du brevet AP-HP* déposé pour améliorer le diagnostic, et prévoir le pronostic des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

*Nominé « Brevet prometteur » lors des Trophées de l’innovation remis au cours des 10èmes rencontres APinnov de l’AP-HP qui ont eu lieu le 13 juin 2013 à Paris

Sources :

1. Mouton-Liger F, Paquet C, Dumurgier J, Lapalus P, Gray F, Laplanche JL, Hugon J ; Groupe d’Investigation du Liquide Céphalorachidien Study Network. Increased cerebrospinal fluid levels of double-stranded RNA-dependant protein kinase in Alzheimer’s disease. Biol Psychiatry. 2012 ;71(9):829-35.

2. Dumurgier J, Mouton-Liger F, Lapalus P, Prevot M, Laplanche JL, Hugon J, Paquet C, for the Groupe d’Investigation du Liquide Cephalorachidien (GIL) Study Network. Cerebrospinal Fluid PKR Level Predicts Cognitive Decline in Alzheimer’s Disease. PLoS ONE. 2013;8(1):e53587.doi:10.1371/journal.pone.0053587.