Le projet CryoStem pour mieux traiter la maladie du greffon contre l’hôte

Le projet CryoStem pour mieux traiter la maladie du greffon contre l’hôte

Entreé hôpital StLouis

La maladie du greffon contre l’hôte (GvH) est une complication fréquente et parfois très grave qui survient après une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (greffe de moelle osseuse). Mieux comprendre la maladie dont les mécanismes restent à l’heure actuelle mal connus est fondamental pour la prévenir et la traiter.

De manière inédite, 30 unités de greffe de cellules souches hématopoïétiques allogéniques, pédiatriques et adultes, réparties sur l’ensemble du territoire français, et une vingtaine de centres de ressources biologiques ont décidé de collaborer au sein du consortium CryoStem pour mieux lutter contre la maladie.

Initié en juillet 2012, CryoStem est une collection biologique d’échantillons de couples donneur/receveur d’allogreffe de moelle osseuse, créée à l’initiative de la Société Française de Greffe de Moelle et de Thérapie Cellulaire, et coordonnée par Régis Peffault de Latour (Service d’Hématologie Greffe à l’hôpital Saint-Louis) pour la partie clinique et par Boris Calmels (Centre de Thérapie Cellulaire, Institut Paoli-Calmettes à Marseille) pour la partie biologique.

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse