SIDA : efficacité confirmée pour le Truvada® pris en préventif

jean-michel_molina

Le Pr Jean-Michel Molina (chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Louis) a présenté lors d’une conférence sur les rétrovirus qui s’est tenue à Seattle, les excellents résultats de l’étude Ipergay évaluant l’intérêt du Truvada® pris en préventif autour d’une relation sexuelle à risque. Le Truvada® étant une bithérapie antirétrovirale classiquement utilisée pour soigner les personnes infectées par le VIH/sida.

L’étude a porté sur 414 homosexuels masculins âgés de 35 ans en moyenne et ayant des relations sexuelles fréquentes et non protégées. Dûment informés sur les risques de contamination, tous les participants ont reçu des préservatifs et du gel.
Lancée par l’ANRS en 2012 et principalement coordonnée par le Pr Molina, l’étude Ipergay a évalué l’effet du Truvada® en traitement préventif limité administré en trois prises et à la demande : avant, le jour même et le lendemain d’un rapport à risque.
Des premiers résultats très encourageants avaient été annoncés fin octobre dernier par l’ANRS (Agence nationale de recherches sur le SIDA et les hépatites virales), démontrant que le Truvada® diminuait de plus de 80% le risque d’infection par le VIH, comparé au groupe témoin ayant reçu le placebo. Pour des raisons d’éthique évidentes, l’efficacité observée avait rapidement conduit à recommander que tous les participants bénéficient de ce traitement. > lire

Les nouveaux résultats présentés à Seattle confirment l’efficacité du Truvada® qui s’avère réduire de 86% le risque d’infection quand le protocole est parfaitement respecté. Une avancée majeure dans le traitement du SIDA, qui toutefois « … ne remet pas en cause l’utilisation du préservatif, outil essentiel de prévention ; cet usage du Truvada® constituant un outil supplémentaire de prévention lorsque celui-ci ne peut pas être utilisé … » insiste le Pr Jean-Michel Molina.

le-truvada

Ces excellents résultats vont sans doute aussi changer les recommandations et faire progresser le dossier, selon le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l’ANRS, pour aboutir à une éventuelle ATU (autorisation temporaire d’utilisation, délivrée par l’ANSM, Agence française du médicament et des produits de santé). Le Truvada® n’étant pas encore autorisé en France dans cette nouvelle indication.

En savoir plus:

Logo AP-HP pantone293 [Converti]Logo GH SLS-LRB-FW